“Le Pont Mirabeau”

Le poème “Le Pont Mirabeau” est un extrait du recueil Alcools, de Guillaume Apollinaire, paru en 1913.

L’auteur y fait allusion à sa rupture avec Marie Laurencin et au-delà évoque la fuite du temps semblable à l’eau qui s’en va.

Le Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

L’amour s’en va comme cette eau courante
L’amour s’en va
Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Guillaume Apollinaire (1880 – 1918)

 

 

 

 

Questions:

  1. Quel lieu évocateur de l’amour, représente la première strophe ?
  2. Que représente la deuxième strophe ?
  3. A quoi l’auteur fait-il allusion dans la troisième strophe ?
  4. Et dans la quatrième ?
  5. Que représente la Seine pour l’auteur ?
  6. Comment est construit ce poème ?
  7. Qu’entraîne le manque de ponctuation ?
  8. Nommez  tous les éléments du texte qui représentent l’écoulement du temps et de l’amour.
  9. Que ressentez-vous quand vous lisez cette poésie ? Quelles sont les images, les couleurs et les sons qui vous viennent à l’esprit ?
  10. Que représente l’image du pont ?



Pour les versions chanson et lecture:

Marc Lavoine.

 

Serge Reggiani.


3 thoughts on ““Le Pont Mirabeau”

  1. Pingback: Attorney Directory

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *