Category Archives: Chanson FLE

Chansons pour la classe de Français Langue Étrangère, avec les paroles et un exercice.
Videos de canciones con letras en francés y ejercicio.
Canzioni con parole in francese e un esercizio.
Songs with french lyrics and exercice.

Chanson – Ariane Moffatt

Objectif: vocabulaire

Chanson ici.

[divider][tabs style=”default” title=”Écoutez la chanson et complétez.”] [tab title=”Texte à compléter”]

Je veux tout
Toi et … aussi
Aux 4 … de ma vie
Sur les cœurs, … de prix
Je veux tout, … et ici

Je veux tout
L’image claire et la …
Sur mes sentiments …
Je travaille pour l’amour sans …
Je veux voler sans me faire …

Le … , je vais le remplir
De bons ou de … souvenirs
Le vide, je veux le remplir
… que mon âme s’assèche
Et que je …

Je veux tout
Le silence et les …
Le rigide et la souplesse
Je veux tout
L’anarchie et la …
Ton … et puis tes fesses

Je veux tout
Toi et … tes amis
Pour … mes jours et mes nuits
Sur les cœurs, il n’y a pas de prix
Je veux tout
Tout de suite et …

Je veux tout
… et ici

Oh Oh Oh….

Le vide, je vais le …
De bons ou de mauvais …
Le vide, je veux le remplir
Avant que mon âme …
Et que je craque

Je veux tout
Toi et les autres …
Aux … coins de ma vie
Sur les … , il n’y a pas de prix
Je veux tout
Tout de suite et ici

Je veux tout
Tout de suite et ici ( x 3)

[/tab] [tab title=”Paroles”]

Je veux tout

Toi et[highlight] les autres[/highlight] aussi
Aux 4[highlight]coins[/highlight] de ma vie
Sur les cœurs, [highlight]il n’y a pas[/highlight] de prix
Je veux tout, [highlight]tout de suite [/highlight]et ici

Je veux tout
L’image claire et la[highlight]floue[/highlight]
Sur mes sentiments[highlight]illimités[/highlight]
Je travaille pour l’amour sans [highlight]rendez-vous[/highlight]
Je veux voler sans me faire[highlight]attraper[/highlight]

Le[highlight]vide[/highlight], je vais le remplir
De bons ou de[highlight]mauvais[/highlight] souvenirs
Le vide, je veux le remplir
[highlight]Avant[/highlight]que mon âme s’assèche
Et que je[highlight]craque[/highlight]

Je veux tout
Le silence et les[highlight]promesses[/highlight]
Le rigide et la souplesse
Je veux tout
L’anarchie et la[highlight]sagesse[/highlight]
Ton[highlight]sourire[/highlight] et puis tes fesses

Je veux tout
Toi et[highlight]tous[/highlight] tes amis
Pour[highlight]tracer[/highlight] mes jours et mes nuits
Sur les cœurs, il n’y a pas de prix
Je veux tout
Tout de suite et[highlight]ici[/highlight]

Je veux tout
[highlight]Tout de suite[/highlight] et ici

Oh Oh Oh….

Le vide, je vais le[highlight]remplir[/highlight]
De bons ou de mauvais[highlight]souvenirs[/highlight]
Le vide, je veux le remplir
Avant que mon âme [highlight]s’assèche[/highlight]
Et que je craque

Je veux tout
Toi et les autres[highlight]aussi[/highlight]
Aux [highlight]4[/highlight] coins de ma vie
Sur les[highlight]cœurs[/highlight], il n’y a pas de prix
Je veux tout
Tout de suite et ici

Je veux tout
Tout de suite et ici ( x 3)

[/tab] [/tabs]

 

Chanson – Nino Ferrer

Objectif: la description

Chanson ici.

[divider] [tabs style=”default” title=”Complétez le texte de la chanson.”] [tab title=”Texte à compléter”]

…. un endroit qui … à la Louisiane

A l’Italie
… du linge étendu sur la terrasse
…  c’est …

… le Sud
Le temps dure …
Et la vie sûrement
Plus d’un … d’années
Et … en été.

…  plein d’enfants … se roulent sur la pelouse
… de chiens
…  chat, … tortue, … poissons rouges
Il … manque …

… le Sud
Le temps dure …
Et la vie sûrement
Plus d’un … d’années
Et … en été.

Un jour …  il faudra qu’il y ait la guerre
On le … bien
On n’aime pas ça, … quoi faire
On dit …  le destin

…  pour Le Sud
C’était … bien
On aurait pu vivre
Plus d’un million d’années
Et toujours en … .

[/tab] [tab title=”Paroles”]

C’est* un endroit qui ressemble* à la Louisiane

A l’Italie
Il y a* du linge étendu sur la terrasse
Et c’est joli*

On dirait* Le Sud
Le temps dure longtemps*
Et la vie sûrement
Plus d’un million d’années
Et toujours* en été.

Il y a plein d’enfants qui se roulent sur la pelouse
Il y a plein de chiens
Il y a même un chat, une tortue, des poissons rouges
Il ne manque rien

On dirait* Le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d’un million d’années
Et toujours en été.

Un jour ou l’autre* il faudra qu’il y ait la guerre
On le sait bien
On n’aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
On dit c’est le destin

Tant pis* pour Le Sud
C’était pourtant* bien
On aurait pu vivre
Plus d’un million d’années
Et toujours en été*.

[/tab] [/tabs][divider]

Vocabulaire:

c’est: it’s / es
ressemble: looks like / parece
il y a: there is – there are / hay
joli: nice / bonito

on dirait: it seems / parece
longtemps: a long time / mucho tiempo
toujours: always / siempre

il y a plein: there are a lot / hay muchos
il y a même: there is also / hay también

un jour ou l’autre: one day or another / un día u otro
on ne sait pas: we don’t know / no se sabe

tant pis: never mind / no importa
pourtant: even / no obstante

été: summer / verano

Chanson – Calogero et Passi

Chanson ici.

Passi et Calogero chantent “Face à la mer” en duo.

[divider] [tabs style=”default” title=”Complétez la chanson.”] [tab title=”Paroles à compléter”]

Passi:
On ne choisit ni son … , ni sa couleur de …
Comme on rêve d’une ….
Quand on vit le …
Naître … autour du cou comme Cosette pour Hugo
Naître en … dans le …
Et … le Très-Haut.

Fils du …
Cette … j’ai au M.I.C.R.O j’ai le poids des mots.
Sortir …,
Rêver de … ce tableau fait … , de … ,
Fait de … et de … .

Calogero:
Face à la mer
J’aurais dû grandir
Face contre terre
J’aurais pu mourir
Je me relève
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
Tous les deux de la même dalle.
Et tous les deux … .

Calogero:
Je prends mon dernier rêve

Passi:
C’est la … sur une terre où l’on ne cesse de …
… dans les yeux qui ne peuvent …
J’ai beaucoup de rêves … , je me suis tant …
J’ai bu beaucoup de … et ça m’a trop … .
Dans la vie y a des tapes au fond et des tapes à côté,
Des “t’as pas un euro” ou la tape à l’arrachée
Y a l’État, les RMIstes, les ” t’as qu’à … . ”
Si t’es en bas faut … , t’as qu’à pas …. .
T’as pas connu ça toi, l’envie d’empocher les patates,
Être à gauche droite face à la mer, loin des …
T’as pas connu ça, l’envie de d’ t’en sortir distribuer des patates
Des gauches droites avec un air patibulaire

Calogero:
Face à la mer
J’aurais dû grandir
Face contre terre
J’aurais pu mourir
Je me relève
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
Tous deux de la même dalle
Et tous deux déçus

Calogero:
Je prends mon dernier rêve
Face à la mer
C’est toi qui résistes
Face contre terre
Ton nom sur la liste
De tout ton être
Cité à comparaître

Passi:
C’est l’histoire de cette … qui s’étouffe dans le … ,
Cette …  dont le pays n’a pas fait acquisition,
On … , on repart à fond, on … le Panthéon,
J’en place une à ceux qui en ont, qui rêvent consécration,
je l’ai comme …  l’ont.
On … le ciel … sans baisser le pantalon. Trop peu de bonnes … , et trop de Cendrillon.
Calo-Passi 2004 action.

Face à la mer
J’aurais dû grandir
Face contre terre
J’aurais pu mourir

Je prends mon dernier rêve.
Je me relève
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
Tous deux de la même dalle
Et tous deux déçus

Calogero:
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
Tous deux de la même dalle
Et tous deux déçus

Calogero:
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
On ne choisit ni son origine, ni sa couleur de peau
Comme on rêve d’une vie de château
Quand on vit le ghetto
Naître l’étau autour du cou comme Cosette pour Hugo
Naître en treillis dans le conflit
Et prier le Très-Haut.

Fils du C.O.N.G.O
Cette haine j’ai au M.I.C.R.O j’ai l’poids des mots.
Face à la mer
On veut tous grandir
Calo-Passi trop jeunes pour mourir

[/tab] [tab title=”Correction”]

Passi:

On ne choisit ni son[highlight]origine[/highlight], ni sa couleur de[highlight]peau[/highlight]
Comme on rêve d’une [highlight]vie de château[/highlight]
Quand on vit le[highlight]ghetto[/highlight]
Naître [highlight]l’étau [/highlight]autour du cou comme Cosette pour Hugo
Naître en[highlight]treillis[/highlight] dans le[highlight]conflit[/highlight]
Et[highlight]prier[/highlight] le Très-Haut.

Fils du [highlight]C.O.N.G.O[/highlight]
Cette[highlight]haine[/highlight] j’ai au M.I.C.R.O j’ai le poids des mots.
Sortir [highlight]d’en bas[/highlight],
Rêver de[highlight]déchirer[/highlight] ce tableau fait [highlight]d’armes[/highlight], de [highlight]larmes[/highlight],
Fait de[highlight]sang[/highlight] et de[highlight]sanglots[/highlight].

Calogero:
Face à la mer
J’aurais dû grandir
Face contre terre
J’aurais pu mourir
Je me relève
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
Tous les deux de la même dalle.
Et tous les deux déçus.

Calogero:
Je prends mon dernier rêve

Passi:
C’est la[highlight]sécheresse[/highlight] sur une terre où l’on ne cesse de[highlight]semer[/highlight]
[highlight]Tristesse[/highlight]dans les yeux qui ne peuvent[highlight]pleurer[/highlight]
J’ai beaucoup de rêves[highlight]lointains[/highlight], je me suis tant[highlight]rebellé[/highlight]
J’ai bu beaucoup de[highlight]baratin[/highlight] et ça m’a trop[highlight]saoulé[/highlight].
Dans la vie y a des tapes au fond et des tapes à côté,
Des “t’as pas un euro” ou la tape à l’arrachée
Y a l’État, les RMIstes, les ” t’as qu’à[highlight]taffer[/highlight]. ”
Si t’es en bas faut[highlight]cravacher[/highlight], t’as qu’à pas[highlight]lâcher[/highlight].
T’as pas connu ça toi, l’envie d’empocher les patates,
Être à gauche droite face à la mer, loin des galères
T’as pas connu ça, l’envie de d’ t’en sortir distribuer des patates
Des gauches droites avec un air patibulaire

Calogero:
Face à la mer
J’aurais dû grandir
Face contre terre
J’aurais pu mourir
Je me relève
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
Tous deux de la même dalle
Et tous deux déçus

Calogero:
Je prends mon dernier rêve
Face à la mer
C’est toi qui résistes
Face contre terre
Ton nom sur la liste
De tout ton être
Cité à comparaître

Passi:
C’est l’histoire de cette[highlight]plume[/highlight] qui s’étouffe dans le[highlight]goudron[/highlight],
Cette[highlight]matière[/highlight] grise dont le pays n’a pas fait acquisition,
On [highlight]se relève[/highlight], on repart à fond, on[highlight]vise[/highlight] le Panthéon,
J’en place une à ceux qui en ont, qui rêvent consécration,
je l’ai comme mes[highlight]potes[/highlight] l’ont.
On [highlight]veut toucher[/highlight] le ciel[highlight]étoilé[/highlight] sans baisser le pantalon. Trop peu de bonnes[highlight]fées[/highlight], et trop de Cendrillon.
Calo-Passi 2004 action.

Face à la mer
J’aurais dû grandir
Face contre terre
J’aurais pu mourir

Je prends mon dernier rêve.
Je me relève
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
Tous deux de la même dalle
Et tous deux déçus

Calogero:
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
Tous deux de la même dalle
Et tous deux déçus

Calogero:
Je prends mon dernier rêve.

Passi:
On ne choisit ni son origine, ni sa couleur de peau
Comme on rêve d’une vie de château
Quand on vit le ghetto
Naître l’étau autour du cou comme Cosette pour Hugo
Naître en treillis dans le conflit
Et prier le Très-Haut.

Fils du C.O.N.G.O
Cette haine j’ai au M.I.C.R.O j’ai l’poids des mots.
Face à la mer
On veut tous grandir
Calo-Passi trop jeunes pour mourir

[/tab] [/tabs]



“Le Pont Mirabeau”

Le poème “Le Pont Mirabeau” est un extrait du recueil Alcools, de Guillaume Apollinaire, paru en 1913.

L’auteur y fait allusion à sa rupture avec Marie Laurencin et au-delà évoque la fuite du temps semblable à l’eau qui s’en va.

Le Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

L’amour s’en va comme cette eau courante
L’amour s’en va
Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Guillaume Apollinaire (1880 – 1918)

 

 

 

 

Questions:

  1. Quel lieu évocateur de l’amour, représente la première strophe ?
  2. Que représente la deuxième strophe ?
  3. A quoi l’auteur fait-il allusion dans la troisième strophe ?
  4. Et dans la quatrième ?
  5. Que représente la Seine pour l’auteur ?
  6. Comment est construit ce poème ?
  7. Qu’entraîne le manque de ponctuation ?
  8. Nommez  tous les éléments du texte qui représentent l’écoulement du temps et de l’amour.
  9. Que ressentez-vous quand vous lisez cette poésie ? Quelles sont les images, les couleurs et les sons qui vous viennent à l’esprit ?
  10. Que représente l’image du pont ?



Pour les versions chanson et lecture:

Marc Lavoine.

 

Serge Reggiani.


Passé Composé

[divider] 1.Qu’est-ce que c’est le passé composé ? A quoi ça sert ?

Pour exprimer une action terminée du passé, on utilise le passé composé.
Quand l’action est complètement terminée et qu’elle n’a pas de relation avec le présent:

Hier soir, je suis allé au théâtre voir “Le malade imaginaire” de Molière.
(l’action a eu lieu HIER: elle est complètement terminée et n’a pas de contact avec le moment où on parle).[divider] 2.Comment construire le passé composé ?

Avec l’auxiliaire ÊTRE ou avec l’auxiliaire AVOIR au présent suivi du participe passé du verbe exprimé.

être / avoir + participe passé = Passé Composé [divider] 3.Comment choisir le bon auxiliaire ?

  • Tous les verbes de la langue française se conjuguent avec AVOIR.
    Le participe passé ne s’accorde pas.

Exemple: PARLER

J’ ai parlé / Tu as parlé / Il a parlé / Elle a parlé / On a parlé
Nous avons parlé / Vous avez parlé / Ils ont parlé / Elles ont parlé

  • Les verbes qui se conjuguent avec ÊTRE, doivent faire l’accord du participe passé.
    Ces verbes sont:

[unordered_list style=”arrow”]

  • les verbes pronominaux ( se lever, se doucher, se préparer …)
  • les verbes d’état (naître,mourir)
  • les verbes de direction (aller, venir, tourner, passer par …).

[/unordered_list]

Exemple: VENIR

Je suis venu(venue) / Tu es venu(venue) / Il est venu / Elle est venue
Nous sommes venus (venues) /Vous êtes venus (venues) / Ils sont venus /Elles sont venues [divider] Ces verbes, 21 au total avec les verbes de la même famille (venir/revenir, partir/repartir …), peuvent être réunis dans un dessin que l’on appelle ” La Maison de Être”.

[divider] Une petite chanson pour mieux mémoriser ces verbes !

chanson ici.

[divider] Ou encore, si vous préférez la poésie, il y a l’acrostiche de Dr & Mrs Vandertramp

 

DR & MRS VANDERTRAMP

Devenir
Revenir
&
Monter
Rester
Sortir

Venir
Aller
Naître
Descendre
Entrer
Rentrer

Tomber
Retourner
Arriver
Mourir
Partir


Pour vous aidez, voici un tableau avec les verbes les plus utilisés:

Verbes au passé composé (Indicatif)
avoir / être (au présent) + p.p.
Être
j’ai été
tu as été
il / elle a été
nous avons été
vous avez été
ils / elles ont été
Avoir
j’ai eu
tu as eu
il / elle a eu
nous avons eu
vous avez eu
ils / elles ont eu
Aller
je suis allé(e)
tu es allé(e)
il / elle est allé(e)
nous sommes allé(e)s
vous êtes allé(es)
ils / elles sont allé(e)s
Faire
j’ai fait
tu as fait
il / elle a fait
nous avons fait
vous avez fait
ils / elles ont fait
Finir
j’ai fini
tu as fini
il / elle a fini
nous avons fini
vous avez fini
ils /elles ont fini
Offrir
j’ai offert
tu as offert
il / elle a offert
nous avons offert
vous avez offert
ils / elles ont offert
Attendre
j’ai attendu
tu as attendu
il / elle a attendu
nous avons attendu
vous avez attendu
ils / elles ont attendu
Savoir
j’ai su
tu as su
il / elle a su
nous avons su
vous avez su
ils / elles ont su
Vouloir
j’ai voulu
tu as voulu
il / elle a voulu
nous avons voulu
vous avez voulu
ils / elles ont voulu
Pouvoir
j’ai pu
tu as pu
il / elle a pu
nous avons pu
vous avez pu
ils / elles ont pu
Devoir
j’ai dû
tu as dû
il / elle a dû
nous avons dû
vous avez dû
ils / elles ont dû
Connaître
j’ai connu
tu as connu
il / elle a connu
nous avons connu
vous avez connu
ils /elles ont connu
Dire
j’ai dit
tu as dit
il / elle a dit
nous avons dit
vous avez dit
ils / elles ont dit
Écrire
j’ai écrit
tu as écrit
il / elle a écrit
nous avons écrit
vous avez écrit
ils / elles ont écrit
Lire
j’ai lu
tu as lu
il / elle a lu
nous avons lu
vous avez lu
ils / elles ont lu
Mettre
j’ai mis
tu as mis
il / elle a mis
nous avons mis
vous avez mis
ils / elles ont mis
Boire
j’ai bu
tu as bu
il / elle a bu
nous avons bu
vous avez bu
ils / elles ont bu
Voir
j’ai vu
tu as vu
il / elle a vu
nous avons vu
vous avez vu
ils / elles ont vu
Recevoir
j’ai reçu
tu as reçu
il / elle a reçu
nous avons reçu
vous avez reçu
ils / elles ont reçu
Suivre
j’ai suivi
tu as suivi
il / elle a suivi
nous avons suivi
vous avez suivi
ils / elles ont suivi
Venir
je suis venu(e)
tu es venu(e)
il / elle est venu(e)
nous sommes venu(e)s
vous êtes venu(es)
ils / elles sont venu(e)s
Courir
j’ai couru
tu as couru
il / elle a couru
nous avons couru
vous avez couru
ils /elles ont couru
Prendre
j’ai pris
tu as pris
il / elle a pris
nous avons pris
vous avez pris
ils / elles ont pris
Conduire
j’ai conduit
tu as conduit
il / elle a conduit
nous avons conduit
vous avez conduit
ils / elles ont conduit

[divider] Exemple de verbes pronominaux:

SE LAVER

Je me suis lavé(e)
Tu t’ es lavé(e)
Il s’ est lavé
Elle s’ est lavée
Nous nous sommes lavé(e)s
Vous vous êtes lavé(e)s
Ils se sont lavés
Elles se sont lavées

[divider] À la forme négative:

SE SOUVENIR

Je ne me suis pas souvenu(e)
Tu ne t’ es pas souvenu(e)
Il ne s’ est pas souvenu
Elle ne s’ est pas souvenue
Nous ne nous sommes pas souvenus
Vous ne vous êtes pas souvenu(e)s
Ils ne se sont pas souvenus
Elles ne se sont pas souvenues

[divider] [tabs style=”default” title=”Complétez avec le passé composé du verbe entre parenthèse.”] [tab title=”Exercice”] Rafael Nadal (naître) ____  le 3 juin 1986 à Manacor, à Majorque.
Il (commercer) ____ à jouer au tennis à l’âge de 5 ans.
Son oncle Toni (devenir) ____ son entraîneur en 1990.
Son autre oncle, Miguel Angel (être) ____  joueur au club de football du Barça.
Il (ne pas vivre) ____ à Barcelone pendant 5 ans.
Il (gagner) ____ son premier tournoi à 8 ans.
Il (arrêter) ____ l’école à 16 ans.
Il (entrer) ____ dans le classement ATP à 16 ans.
Il (participer) ____ à la Copa Davis pour la première fois en 2004.
Pendant la saison 2004-2005, il (obtenir) ____ plus de 40 victoires.
Ses parents (pouvoir) ____ assister à la finale de Roland-Garros de 2005.
En 2005, il (jouer) ____ la semi-finale de Roland-Garros le jour de son anniversaire.
Le jour de sa victoire à Roland-Garros en 2005, la Reine d’espagne (ne pas venir) ____ le féliciter.
Il (ne pas perdre) ____ la finale de Roland-Garros de 2006 contre Roger Federer.
En 2006, il (avoir) ____ un accident de voiture à Majorque.
Il ne parle pas bien français car il (ne pas apprendre) ____ cette langue à l’école.
Il (connaître) ____ sa fiancée dans son pays à Majorque.[/tab] [tab title=”Correction”]Rafael Nadal [highlight]est né[/highlight] le 3 juin 1986 à Manacor, à Majorque.
Il [highlight]a commencé[/highlight] à jouer au tennis à l’âge de 5 ans.
Son oncle Toni [highlight]est devenu[/highlight] son entraîneur en 1990.
Son autre oncle, Miguel Angel [highlight]a été[/highlight] joueur au club de football du Barça.
Il [highlight]n’a pas vécu[/highlight] à Barcelone pendant 5 ans.
Il [highlight]a gagné [/highlight]son premier tournoi à 8 ans.
Il [highlight]a arrêté [/highlight]l’école à 16 ans.
Il [highlight]est entré [/highlight]dans le classement ATP à 16 ans.
Il[highlight] a participé[/highlight] à la Copa Davis pour la première fois en 2004.
Pendant la saison 2004-2005, il [highlight]a obtenu[/highlight] plus de 40 victoires.
Ses parents [highlight]ont pu[/highlight] assister à la finale de Roland-Garros de 2005.
En 2005, il [highlight]a joué[/highlight] la semi-finale de Roland-Garros le jour de son anniversaire.
Le jour de sa victoire à Roland-Garros en 2005, la Reine d’espagne [highlight]n’est pas venue[/highlight] le féliciter.
Il [highlight]n’a pas perdu [/highlight]la finale de Roland-Garros de 2006 contre Roger Federer.
En 2006, il [highlight]a eu[/highlight] un accident de voiture à Majorque.
Il ne parle pas bien français car il [highlight]n’a pas appris[/highlight] cette langue à l’école.
Il [highlight]a connu[/highlight] sa fiancée dans son pays à Majorque.[/tab] [/tabs]

 


Les français et le café …

Vous aimez le café ?? Faites bien attention à ne pas en abuser ….

Chanson ici.

Questions:

1. Quelles sont les conséquences de boire autant de café ?

2.Quel type de café a-t-il bu chez lui ?

3. Quelle heure il est quand il arrive au bureau ?

4. Où a lieu son repas d’affaires ?

5. Pourquoi il boit un café le matin ?

6. Pourquoi accepte-t-il le café de la secrétaire ?

7. Quel est le mot qu’il utilise au lieu de dire “un bar ” ?

8. Qu’est-ce qu’il fait à la petite vieille ?

9. Qu’est-ce que lui dit son fils ?

Paroles:

Pour bien commencer,
Ma petite journée,
Et me réveiller
Moi j’ai pris un café

Un arabica,
Noir et bien corsé,
J’enfile ma parka,
ça y est ! Je peux y aller.
“Où est-ce que tu vas?”
Me crie mon aimée
“Prenons un kawa,
Je viens de me lever”

A 8 heures moins le quart,
Faut bien l’avouer,
Les bureaux sont vides,
on pourrait s’ennuyer
Mais je reste calme,
Je sais m’adapter
Le temps qu’ils arrivent,
J’ai le temps pour un café
La journée s’emballe,
Tout le monde peut bosser,
Au moins jusqu’à l’heure…
De la pause café!
Ma secrétaire entre
“Fort comme vous l’aimez!”
Ah mince, je viens d’en prendre,
Mais maintenant qu’il est fait…

étant en avance,
Et un peu forcé,
Je change de sens
et reprends un café

 


Un repas d’affaires,
Tout près du Sentier,
Il fait un temps superbe,
Mais je me sens stressé.Mes collègue se marrent
“Détends-toi Renée!
Prends un bon cigare,
Et un p’tit café!”Une fois fini,
Mes collègue crevés,
Appellent un taxi,
Mais moi j’ai envie de sauter!Je fais tout Paris,
Puis je trouve un troquet,
J’commande un déca,
Mais re-caféiné!

Mmmh…
J’arrive au bureau,
Ma secrétaire me fait
“Vous êtes un peu en retard,
Je me suis inquiétée”
Oh!…je la jette par la f’nêtre
Elle l’avait bien cherché!
D’façon faut que je rentre,
Mais avant…un café!

 

 

Attendant le métro,
Je me fais agresser,
Une p’tite vieille me dit
“Euh, vous avez l’heure s’il vous plaît?”
Oh, j’lui casse la tête,
Et j’la pousse sur le quai
Je file à la maison
Et j’me sers un… devinez!
“Papa, mon papa,
En classe je suis premier!”
PUTAIN MAIS QUOI!!!
TU VAS ARRETER DE ME FAIRE CHIER!!!
MAIS QU’IL EST CON CE GOSSE!!!
EN PLUS IL SE MET A CHIALER!!!
J’m’enferme dans la cuisine,
Il reste un peu de café!

Ça FAIT QUELQUES JOURS,
QUE JE SUIS ENFERME,
J’SUIS SEUL DANS MA CUISINE,
ET JE BOIS DU CAFE!!!

IL FAUDRA BIEN QU’JE DORME,
LES FLICS VONT ME CHOPER,
ALORS JE CLOUE LES PORTES,
ET JE REPRENDS DU CAFE!!!

 

Podcast n°2
Paris

[dewplayer:https://www.parismonterrey.com/podcasts/mp3/parismonterrey_podcast_0002_paris.mp3]
Télécharger la transcription Télécharger MP3

Paris, capitale de la France.

Paris a pour origine un village de pécheurs celtes.

La tribu des Parisii s’installe au 3è siècle avant J.-C. dans l’île de la Cité, la fortifie et l’appelle Lutetia.

En 52 av. J.-C., Lutèce tombe aux mains d’un lieutenant de Jules César.

Les Romains l’appellent la “ville des Parisii”, Civitas Parisiorum.

La ville est fortifiée et commence à s’étendre sur la rive gauche de la Seine : c’est là que sont édifiés les thermes de Cluny  et les arènes de Lutèce.

 

 

En 486, Clovis s’empare de Paris et en fait la capitale du royaume des Francs.

Elle décline surtout sous la dynastie des Carolingiens, car Charlemagne choisit comme capitale Aix-la-Chapelle.

En 861 Paris passe dans le patrimoine des Capétiens.

Aux 11è et 12è siècles, la ville connait une renaissance commerciale et urbaine.

Pendant plus de sept siècles, Paris reste une ville fortifiée, ce qui explique sa forme circulaire, la densité de l’occupation du sol, la rareté des espaces libres et des jardins.

 

 

Voilà pour aujourd’hui ! Ce n’est bien évidemment qu’une toute petite et minuscule partie de l’histoire de cette ville magnifique que beaucoup ont chanté, comme Frank Sinatra. Je vous en dirai plus très bientôt !

 

Chanson ici.

Chanson – Zaz

Écoutez la chanson et complétez les paroles:

Chanson ici.

[divider] [tabs style=”default” title=”Complétez la chanson.”] [tab title=”Texte à compléter”]

Donnez moi une … au Ritz, je n’en veux pas
…  de chez Chanel, je n’en veux pas
Donnez moi une limousine, …. ?
Papa lapa papa
Offrez moi du personnel, j’en ferais quoi?
Un … à Neuchâtel, c’est pas pour moi
Offrez moi la tour Eiffel, j’en ferais quoi?

Je veux d’l’… , d’la … , de la …
Ce n’est pas votre … qui f’ra mon …
Moi j’veux … la main sur le cœur
Allons ensemble … ma liberté
Oubliez donc, tous vos …
Bienvenue dans ma réalité

…  d’vos bonnes manières
C’est trop pour moi
Moi je mange avec les …
Et j’suis comme ça
J’parle fort et je suis …
Excusez moi
Fini l’… moi,
… de là
J’en ai marre des langues de bois
Regardez moi
Toute manière j’vous en veux pas
Et j’suis comme ça
J’suis comme ça
J’suis comme ça

Je veux … , …, …
Ce n’est pas votre … qui f’ra mon …
Moi j’veux … la main sur le cœur
Allons ensemble découvrir ma …
Oubliez donc, tous vos …
Bienvenue dans ma …

Je veux … , …, …
Ce n’est pas votre … qui f’ra mon …
Moi j’veux … la main sur le cœur
Allons ensemble découvrir ma …
Oubliez donc, tous vos …
Bienvenue dans ma ….

[/tab] [tab title=”Paroles”]

Donnez moi une[highlight]suite[/highlight]* au Ritz, je n’en veux pas
Des[highlight]bijoux[/highlight]* de chez Chanel, je n’en veux pas
Donnez moi une limousine, [highlight]j’en ferais quoi[/highlight]?
Papa lapa papa
Offrez moi du personnel, j’en ferais quoi?
Un[highlight]manoir[/highlight]* à Neuchâtel, c’est pas pour moi
Offrez moi la tour Eiffel, j’en ferais quoi?

Je veux[highlight]d’l’amour[/highlight]*, d’la[highlight]joie[/highlight]*, de la[highlight] bonne humeur[/highlight]*
Ce n’est pas votre[highlight]argent[/highlight] *qui f’ra mon[highlight]bonheur[/highlight]*
Moi j’veux[highlight]crever[/highlight]* la main sur le cœur
Allons ensemble[highlight]découvrir[/highlight] ma liberté
Oubliez donc, tous vos clichés*
Bienvenue dans ma réalité

[highlight]J’en ai marre[/highlight]* d’vos bonnes manières
C’est trop pour moi
Moi je mange avec les[highlight]mains[/highlight]
Et j’suis comme ça
J’parle fort et je suis[highlight]franche[/highlight]*
Excusez moi
Fini[highlight]l’hypocrisie[/highlight]  moi,
[highlight]J’me casse[/highlight] de là
J’en ai marre des langues de bois
Regardez moi
Toute manière j’vous en veux pas
Et j’suis comme ça
J’suis comme ça
J’suis comme ça

Je veux[highlight]d’l’amour[/highlight], d’la[highlight]joie[/highlight], de la[highlight] bonne humeur[/highlight]
Ce n’est pas votre[highlight]argent[/highlight] qui f’ra mon[highlight]bonheur[/highlight]
Moi j’veux crever la main sur le cœur
Allons ensemble découvrir ma[highlight]liberté[/highlight]
Oubliez donc, tous vos[highlight]clichés[/highlight]
Bienvenue dans ma[highlight]réalité[/highlight]

Je veux[highlight]d’l’amour[/highlight], d’la[highlight]joie[/highlight], de la [highlight]bonne humeur[/highlight]
Ce n’est pas votre[highlight]argent[/highlight] qui f’ra mon[highlight]bonheur[/highlight]
Moi j’veux[highlight]crever[/highlight] la main sur le cœur
Allons ensemble découvrir ma[highlight]liberté[/highlight]
Oubliez donc, tous vos[highlight]clichés[/highlight]
Bienvenue dans ma[highlight]réalité[/highlight]

[/tab] [/tabs][divider]

Vocabulaire:

une suite: una suite / a suite
des bijoux/un bijou: una joya / a jewel
un manoir: una casa solariega / a manor

l’amour: el amor /  love
la joie: la alegria /  joy
la bonne humeur: el buen humor /  good mood
l’argent: el dinero /  money
le bonheur: la felicidad /  happyness
crever: morir / to die
des clichés: los clichés /  clichés

en avoir marre: estar harto, harta / to be fed up
franc/ franche:  franco, franca / frank, to be staight with somebody



Chanson – Grégoire

Écoutez la chanson et répondez aux questions de compréhension.

Chanson ici.

[divider] Questions de compréhension:

1. Quel est le thème principal de cette chanson?
2. Qu’est-ce qu’on a à tendre ? Pourquoi ?
3. On est tous issus de quoi ?
4. Qu’est-ce qu’on a tous en commun ?
5. Qu’est-ce qu’on a de différent ?
6. Que nous supplie notre planète ?[divider]

Paroles:

On n’a pas le même drapeau*,
Ni la même couleur de peau*,
On n’a pas le même langage,
La même culture, les mêmes images.
On n’a pas les mêmes racines*,
Les mêmes idoles qui nous fascinent*,
Mais chacun* de nous est vivant,
Avec la même couleur de sang*.

Mais on a tous le même Soleil
Et la même Lune sur nos sommeils*
Et on a tous une main à tendre*
Peut-on encore, vraiment* attendre ?

On n’a pas les mêmes coutumes*,
D’autres rites, d’autres costumes*,
On n’a pas les mêmes histoires,
Mais leur mélange* fait l’histoire.
On n’a pas les mêmes parents*,
Mais on est tous encore enfant*,
Mais tous issus d’un métissage*,
Devenu fou* mais né si sage*.

Mais on a tous* le même Soleil
Et la même Lune sur nos sommeils
Et on a tous une main à tendre
Peut-on encore, vraiment attendre ?
Car* on a tous la même planète
Qui nous supplie* d’être moins bête*
Et on a tous une main à tendre
Peut-on encore, vraiment attendre ?

Une main avec nos différences,
Et le pouvoir d’en faire une chance*.

Car on a tous le même Soleil
Et la même Lune sur nos sommeils
Et on a tous une main à tendre
Peut-on encore, vraiment attendre ?
Car on a tous la même planète
Qui nous supplie d’être moins bête
Et on a tous une main à tendre
Peut-on encore, vraiment attendre ?

Car on a tous le même Soleil
Et la même Lune sur nos sommeils
Et on a tous une main à tendre
Peut-on encore, vraiment attendre ?
Car on a tous le même Soleil …
Et on a tous une main à tendre
Peut-on encore … seulement attendre ?[divider]

Vocabulaire:

un drapeau: a flag/ una bandera
la peau: the skin/ la piel
une racine: a root/ una raíz
fasciner: to fascinate / fascinar
le sang: the blood / la sangre

une coutume: a custom / un costumbre
un costume:  a suit / un traje
un mélange: a combination / una mezcla
les parents: parents / padres de familia
un enfant: a child / un niño
le métissage:   a miscegenation / un mestizaje
un sage: wisa man / un sabio

tous: every one of us / todos
car: because / porque
supplier: to beg / suplicar
être bête: to be stupid / ser tonto

la chance: the luck / la suerte



Chanson – Thomas Fersen

Remettre les paragraphes de la chanson dans le bon ordre

Je suis désolé
Je n’ai que deux pieds*
Je n’ai que deux pieds
Franchement* désolén°______
Je suis désolé
Je n’ai que deux pieds
Je n’ai que deux pieds
Franchement désolén°______
Elle me dit que je suis en retard*
Que je me coiffe avec un pétard*
Elle veut déplacer les meubles
J’ suis pas là pour déplacer les meubles !n°______
On me dit que je suis paresseux*
Que je ne fais que ce que je veux
C’est à dire, pas grand chose*
On dit que je me repose*n°______
Dans la rue il y a des travaux*
Et moi j’aime regarder les travaux
On me dit : “du balai*,
plus vite que ça s’il vous plaît”n°______
La vaisselle* envahit l’évier*
Et le linge* déborde du panier*
J’ai les ch’veux sales, je suis barbu,
Mais je m’en vais mon café bun°______
Je suis désolé
Je n’ai que deux pieds
Je n’ai que deux pieds
Franchement désolén°______
Je suis désolé
Je n’ai que deux pieds
Je n’ai que deux pieds
Franchement désolén°______

Chanson ici.

 

Vocabulaire*:
paresseux : flojo/lazy
pas grand-chose : no mucho/not a lot
je n’ai que deux pieds : tengo solo 2 pies/I have just 2 feet
franchement : sinceramente/really
la vaisselle : la vajilla/the dishes
l’évier : el fregadero/the sink
le linge : la ropa/the clothes
le panier : la canasta/the basket
il y a : hay/ there is
des travaux : trabajos/works
du balai : quitate ! / get out !
en retard : atrasado/late
être coiffé comme un pétard : despeinado/to have the hair untidy[divider]

 

 

Correction
[box type=”tick” size=”large” style=”rounded” border=”full”]

1. On me dit que je suis paresseux* Que je ne fais que ce que je veux C’est à dire, pas grand chose* On dit que je me repose*
2. Je suis désolé Je n’ai que deux pieds* Je n’ai que deux pieds Franchement* désolé
3. La vaisselle* envahit l’évier* Et le linge* déborde du panier* J’ai les ch’veux sales, je suis barbu, Mais je m’en vais mon café bu
4. Je suis désolé Je n’ai que deux pieds Je n’ai que deux pieds Franchement désolé
5. Dans la rue il y a* des travaux* Et moi j’aime regarder les travaux On me dit : “du balai*, plus vite que ça s’il vous plaît”
6. Je suis désolé Je n’ai que deux pieds Je n’ai que deux pieds Franchement désolé
7. Elle me dit que je suis en retard* Que je me coiffe avec un pétard* Elle veut déplacer les meubles J’ suis pas là pour déplacer les meubles 8. Je suis désolé Je n’ai que deux pieds Je n’ai que deux pieds Franchement désolé

[/box]