Tag Archives: France

Chanson – Lynda Lemay

[divider]

Les maudits français

Chanson ici.

 

[tabs style=”default” title=”Complétez la chanson.”] [tab title=”Texte à compléter”]

Y parlent avec des ____
Puis y prononcent toutes leurs ____
À tout bout d’champ, y s’donnent des ___
Y passent leurs grandes journées à table

Y ont des menus qu’on comprend pas
Y boivent du vin comme si c’était d’l’eau
Y mangent du pain ____ du foie gras
En trouvant l’moyen d’pas être gros

Y font des ____ aux quart d’heure
À tous les ____ coins d’rue
Tous les taxis ont des ____
Qui roulent en fous, qui collent au cul

Et quand y parlent de venir chez nous
C’est pour l’hiver ou les ____
Les longues promenades en ____
Ou encore en ____ à chiens

Ils ont des ____ minuscules
Et des immenses ____
Y font du vrai café d’adulte
Ils avalent ça en deux ____

On trouve leurs gros bergers allemands
Et leurs petits ____ chéris
Sur les ____ des restaurants
Des épiceries, des pharmacies

Y disent qu’y dînent quand y ____
Et y est deux heures quand y déjeunent
Au petit matin, ça sent l’yaourt
Y connaissent pas les œufs-bacon

En fin d’____, c’est plus choucroute
Magret d’canard ou ____
Tout s’déroule bien jusqu’à c’qu’on goûte
À leur putain de tête de veau

Un bout d’paupière, un bout d’gencive
Un bout d’oreille, un bout d’museau
Pour des ____ gustatives
De québécois, c’est un peu trop

Puis, y nous prennent pour un ____
Quand on commande un verre de lait
Ou quand on demande : La salle de bain
Est à quelle place, S.V.P ?

Et quand ils arrivent chez nous
Y s’prennent une ____ et un ____
Se mettent à chercher des igloos
Finissent dans une ____
Y tombent en amour sur le coup
Avec nos forêts et nos lacs
Et y s’mettent à parler comme nous
Apprennent à dire : Tabarnak

Et bien ____ au caribou
À la Molson et au gros gin
Y s’extasient sur nos ragoûts
D’pattes de cochon et nos plats d’____

Vu qu’on n’a pas d’fromages qui puent
Y s’accommodent d’un vieux cheddar
Et y ____ pas trop non plus
De notre petit café bâtard

Quand leur séjour tire à sa fin
Ils ont compris qu’ils ont plus l’droit
De nous appeler les Canadiens
Alors que l’on est québécois
Y disent au revoir, les yeux tout ____
L’sirop d’érable plein les bagages
On réalise qu’on leur ressemble
On leur souhaite bon voyage

On est rendu qu’on donne des ____
Comme si on l’avait toujours fait
Y a comme un trou dans le Québec
Quand partent les maudits français[/tab] [tab title=”Paroles “]

Y parlent avec des mots [highlight]précis[/highlight]
Puis y prononcent toutes leurs [highlight]syllabes[/highlight]
À tout bout d’champ, y s’donnent des [highlight]bis[/highlight]
Y passent leurs grandes journées à table

Y ont des menus qu’on comprend pas
Y boivent du vin comme si c’était d’l’eau
Y mangent du pain [highlight]pis[/highlight] du foie gras
En trouvant l’moyen d’pas être gros

Y font des [highlight]manifs[/highlight] aux quart d’heure
À tous les [highlight]maudits[/highlight] coins d’rue
Tous les taxis ont des [highlight]chauffeurs[/highlight]
Qui roulent en fous, qui collent au cul

Et quand y parlent de venir chez nous
C’est pour l’hiver ou les [highlight]indiens[/highlight]
Les longues promenades en [highlight]Ski-doo[/highlight]
Ou encore en [highlight]traîneau[/highlight] à chiens

Ils ont des [highlight]tasses[/highlight] minuscules
Et des immenses [highlight]cendriers[/highlight]
Y font du vrai café d’adulte
Ils avalent ça en deux [highlight]gorgées[/highlight]

On trouve leurs gros bergers allemands
Et leurs petits [highlight]caniches[/highlight] chéris
Sur les [highlight]planchers[/highlight] des restaurants
Des épiceries, des pharmacies

Y disent qu’y dînent quand y [highlight]soupent[/highlight]
Et y est deux heures quand y déjeunent
Au petit matin, ça sent l’yaourt
Y connaissent pas les œufs-bacon

En fin d'[highlight]soirée[/highlight], c’est plus choucroute
Magret d’canard ou [highlight]escargots[/highlight]
Tout s’déroule bien jusqu’à c’qu’on goûte
À leur putain de tête de veau

Un bout d’paupière, un bout d’gencive
Un bout d’oreille, un bout d’museau
Pour des [highlight]papilles[/highlight] gustatives
De québécois, c’est un peu trop

Puis, y nous prennent pour un [highlight]martien[/highlight]
Quand on commande un verre de lait
Ou quand on demande : La salle de bain
Est à quelle place, S.V.P ?

Et quand ils arrivent chez nous
Y s’prennent une [highlight]tuque[/highlight] et un [highlight]Kanuk[/highlight]
Se mettent à chercher des igloos
Finissent dans une [highlight]cabane à sucre[/highlight]
Y tombent en amour sur le coup
Avec nos forêts et nos lacs
Et y s’mettent à parler comme nous
Apprennent à dire : Tabarnak

Et bien [highlight]saoulés[/highlight] au caribou
À la Molson et au gros gin
Y s’extasient sur nos ragoûts
D’pattes de cochon et nos plats d'[highlight]binnes[/highlight]

Vu qu’on n’a pas d’fromages qui puent
Y s’accommodent d’un vieux cheddar
Et y [highlight]se plaignent[/highlight] pas trop non plus
De notre petit café bâtard

Quand leur séjour tire à sa fin
Ils ont compris qu’ils ont plus l’droit
De nous appeler les Canadiens
Alors que l’on est québécois
Y disent au revoir, les yeux tout [highlight]trempés[/highlight]
L’sirop d’érable plein les bagages
On réalise qu’on leur ressemble
On leur souhaite bon voyage

On est rendu qu’on donne des [highlight]becs[/highlight]
Comme si on l’avait toujours fait
Y a comme un trou dans le Québec
Quand partent les maudits français[/tab] [/tabs]

Adjectifs Possessifs

[divider] Les adjectifs possessifs indiquent la possession et la propriété.
Comme ils sont adjectifs, ils s’accordent en genre et en nombre avec le nom qu’ils introduisent.
Il faut faire attention à qui possède et à ce qui est possédé.[divider]

Qui possède
C’est à …
Objet possédé:
Masculin Singulier
Objet possédé:
Féminin Singulier
Objet possédé:
Pluriel
Moi Mon Ma Mes
Toi Ton Ta Tes
Lui / Elle Son Sa Ses
Nous Notre Notre Nos
Vous Votre Votre Vos
Eux / Elles Leur Leur Leurs

 

Ce stylo est à moi = C´est mon stylo.
Ces stylos sont à elles = Ce sont leurs stylos.
Ces livres sont à Antoine = Ce sont ses livres.

 

[box type=”alert” style=”rounded”]Attention :
Quand le nom est féminin singulier et commence par a, e, i, o, u, h, on utilise MON au lieu de MA, TON au lieu de TA, SON au lieu de SA.
C´est mon amie Sophie. C’est ton auberge ? C’est son histoire ![/box]

 

[divider] [tabs style=”default” title=”Complétez avec le possessif qui convient.”] [tab title=”Exercice 1″]

1. C’est la classe des enfants. C’est [highlight]___[/highlight] classe.

2. J’ai un ipad. C’est [highlight]____[/highlight] ipad.

3. Nous avons une maison. C’est [highlight]____[/highlight] maison.

4. Tu as des amis. Ce sont [highlight]____[/highlight] amis.

5. Edith et toi avez des problèmes. Ce sont [highlight]____[/highlight] problèmes.

6. Marc a un stylo. C’est [highlight]____[/highlight] stylo.

7. Vous avez une voiture. C’est [highlight]____[/highlight] voiture.

8. J’ai des idées. Ce sont [highlight]____[/highlight] idées.

[/tab] [tab title=”Correction”]1. C’est la classe des enfants. C’est [highlight]leur[/highlight] classe.

2. J’ai un ipad. C’est [highlight]mon[/highlight] ipad.

3. Nous avons une maison. C’est [highlight]notre[/highlight] maison.

4. Tu as des amis. Ce sont [highlight]tes[/highlight] amis.

5. Edith et toi avez des problèmes. Ce sont [highlight]vos[/highlight] problèmes.

6. Marc a un stylo. C’est [highlight]son[/highlight] stylo.

7. Vous avez une voiture. C’est [highlight]votre[/highlight] voiture.

8. J’ai des idées. Ce sont [highlight]mes[/highlight] idées.[/tab] [/tabs][divider]

Chanson: ” DOUCE FRANCE”

Cliquez ici.

[divider] [tabs style=”default” title=”Complétez les paroles avec un possessif.”] [tab title=”Texte à compléter”]

Il revient à [highlight]____[/highlight] mémoire des souvenirs familiers
Je revois [highlight]____[/highlight] blouse noire lorsque j’étais écolier
Sur le chemin de l’école je chantais à pleine voix
Des romances sans paroles vieilles chansons d’autrefois

Douce France, cher pays de [highlight]____[/highlight] enfance,
Bercé de tendre insouciance,je t’ai gardé dans [highlight]____[/highlight] cœur
[highlight]____[/highlight]village, au clocher aux maisons sages,
Où les enfants de [highlight]____[/highlight] âge, ont partagé [highlight]____[/highlight] bonheur
Oui je t’aime, et je te donne ce poème,
Oui je t’aime, dans la joie ou la douleur

Douce France, cher pays de [highlight]____[/highlight] enfance,
Bercé de tendre insouciance,je t’ai gardé dans [highlight]____[/highlight] cœur
Oui je t’aime, et je te donne ce poème,
Oui je t’aime, dans la joie ou la douleur

Douce France, cher pays de [highlight]____[/highlight] enfance,
Bercé de tendre insouciance,je t’ai gardé dans [highlight]____[/highlight] cœur

[/tab] [tab title=”Paroles de la chanson”]

Il revient à [highlight]ma[/highlight] mémoire des souvenirs familiers
Je revois [highlight]ma[/highlight] blouse noire lorsque j’étais écolier
Sur le chemin de l’école je chantais à pleine voix
Des romances sans paroles vieilles chansons d’autrefois

Douce France, cher pays de [highlight]mon[/highlight] enfance,
Bercé de tendre insouciance,je t’ai gardé dans [highlight]mon[/highlight] cœur
[highlight]Mon[/highlight] village, au clocher aux maisons sages,
Où les enfants de [highlight]mon[/highlight] âge, ont partagé [highlight]mon[/highlight] bonheur
Oui je t’aime, et je te donne ce poème,
Oui je t’aime, dans la joie ou la douleur

Douce France, cher pays de [highlight]mon[/highlight] enfance,
Bercé de tendre insouciance,je t’ai gardé dans [highlight]mon[/highlight] cœur
Oui je t’aime, et je te donne ce poème,
Oui je t’aime, dans la joie ou la douleur

Douce France, cher pays de [highlight]mon[/highlight] enfance,
Bercé de tendre insouciance,je t’ai gardé dans [highlight]mon[/highlight] cœur

[/tab] [/tabs]

 

 

 

Podcast n°1
Ma Bretagne

[dewplayer:https://www.parismonterrey.com/podcasts/mp3/parismonterrey_podcast_0001_ma_bretagne.mp3]
Télécharger la transcription Télécharger MP3

Intro

Bonjour à tous et bienvenue sur le premier podcast de ParisMonterrey.com.

Aujourd’hui je vais vous lire un texte sur ma région natale la Bretagne, une magnifique région dans le nord ouest de la France.

Vous pouvez suivre la lecture avec la transcription qui se trouve dans le blog parismonterrey.com, vous tapez « ma Bretagne » ou encore sur la page facebook parismonterrey.com.

C’est parti !

La Bretagne

L’histoire de Bretagne commence quand les Bretons, c’est-à-dire les “indigènes” de la Grande Bretagne, chassés de leur île par la guerre et contraints de chercher un refuge en Gaule, mettent pour la première fois le pied sur le sol de la Bretagne actuelle. Ceci a lieu de 455 à 460 après Jésus-Christ.

Convoitée par l’Angleterre et par la France, constamment en guerre avec l’une ou l’autre de ces puissantes voisines, la Bretagne a réussi à garder son indépendance pendant 700 ans. Elle a eu ses souverains, les rois, puis les ducs ; son armée et sa marine ; son Université, son Parlement et ses États.

La Bretagne est française depuis quatre siècles. En 1532, elle s’est unie à la France en toute loyauté.

Elle a donné surabondamment, surtout pendant la dernière guerre, la meilleure preuve de sa fidélité, la preuve du sang. Le monument grandiose de Sainte-Anne d’Auray rappellera aux générations futures le sacrifice des 200.000 Bretons morts pour la France.


Jours Fériés

Les jours fériés  en France 2011

Jour de l’an:    1 Janvier     (date fixe)
Lundi de Pâques: 25 Avril (date mobile)
Fête du Travail: 1 Mai (date fixe)
8 Mai 1945: 8 Mai (date fixe)
Jeudi de l’Ascension:  2 Juin (date mobile)
Lundi de Pentecôte 13 juin (date mobile)
Fête Nationale: 14 Juillet (date fixe)
Assomption: 15 Août (date fixe)
La Toussaint: 1 Nov (date fixe)
Armistice:11 Nov (date fixe)
Noël: 25 Déc (date fixe)

En France, les jours fériés sont légalement définis par le code du travail, article L3133-1


Les fêtes religieuses ou civiles non fériées pour 2011  en France sont listées ci dessous.

Épiphanie: 6 Jan
La Chandeleur: 2 Fév
Saint Valentin: 14 Fév
Mardi Gras: 8 Mars (date mobile)
Fête des Grands Mères: 6 Mars (date mobile)
Fête des Mères: 29 Mai (date mobile)
Fête des Pères: 19 Juin (date mobile)
Fête de la Musique: 21 Juin
Fête de la Saint Jean: 24 Juin
Fête des Grands Pères: 2 Oct

Un jour férié est un jour de fête civile ou religieuse, ou commémorant un événement. Il n’est pas obligatoirement chômé, les lois et/ou les conventions collectives des entreprises précisant les modalités et dispositions à appliquer, notamment en termes de rémunération (jour payé ou non payé).

La Tour Eiffel

La Tour Eiffel

 

Savais-tu que la tour Eiffel porte le nom de son entrepreneur ? Gustave Eiffel.

La tour Eiffel a été construite, en fer puddlé, en 1889 pour l’Exposition Universelle.
Sa construction a eu lieu de 1887 à 1889 (précisément : 2 ans, 2 mois et 5 jours) par 250 ouvriers.
Son inauguration a eu lieu le 31 mars 1889.

Son premier nom était : la Tour des 300 mètres.
Elle mesure 327 mètres de haut.
Nombre de marches : 1 665 au total (marches du sol au sommet par le pilier Est).

La tour Eiffel est inscrite aux monuments historiques depuis le 24 juin 1964 et est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991.
La tour Eiffel est construite sur le Champ-de-Mars, près de la Seine, dans le 7e arrondissement de Paris.
Ce site est desservi par la station de métro Bir-Hakeim.

 

Pâques

 

Pâques est à l’origine une fête païenne qui annonçait l’équinoxe de printemps*.
La date* de Pâques change chaque année. Elle est fixée, depuis l’an 325, au premier dimanche* suivant la première pleine lune de printemps ou plus précisément, le dimanche qui suit* le 14ème jour de la pleine lune. Cette date se situe entre le 22 mars et le 25 avril.

Réf : Dictionnaire Petit Robert


Chez les chrétiens, Pâques est la célébration de la résurrection de Jésus-Christ.
Chez les juifs, Pâque (Pessah) commémore la sortie* d’Égypte, la naissance d’Israël en tant que peuple* et plus généralement elle est la fête de la liberté*.

 

Pourquoi les œufs* :
L’œuf est le symbole de Pâques. Il signifie la vie* et la renaissance*. Il est de tradition d’offrir des œufs décorés, teints ou en chocolat pour célébrer l’arrivée du printemps.

 

Et les cloches* ?
Les cloches sonnent chaque jour de l’année sauf du Vendredi Saint au Dimanche de Pâques. Au moment de Pâques, la légende dit que les cloches se rendent à Rome où elles se chargent d’œufs de Pâques qu’elles répandent* à leur retour dans les jardins.

Pourquoi le lièvre* et le lapin* ?
Le lièvre et le lapin symbolisent l’abondance*, la prolifération, le renouveau. Il est de coutume* de préparer, la veille* du dimanche de Pâques, un nid dans le jardin. Durant la nuit, le lièvre de Pâques va faire le tour de toutes les maisons afin de déposer des œufs en chocolat dans les nids. Le jour suivant les enfants cherchent les œufs dans les jardins.

L’agneau* ?
Dans la religion chrétienne comme dans la religion juive, l’agneau a une place très importante et symbolique. C’est pourquoi, il est de coutume d’en faire la base d’un repas à Pâques.

 

Pourquoi autant de symboles en chocolat ?
Les paysans* s’offraient des animaux ou des aliments frais à Pâques. Avec le temps, les gens ont remplacé cette pratique en offrant des œufs, des animaux et toute autre symbole de Pâques en chocolat !

 

 

Vocabulaire:

le printemps: la primavera/the spring
la date: la fecha/the date
dimanche: domingo/sunday
la sortie: la salida/the exit
le peuple: el pueblo/the people

la liberté: la libertad/the freedom
un œuf : un huevo/an egg
la vie: la vida/the life
la renaissance: el renacimiento/the renaissance
la cloche: la campana/the bell
répandre: propagar/to spread

le lièvre: la liebre/the hare
le lapin: el conejo/the rabbit
l’abondance: la abundancia/the abundance
une coutume: un costumbre/a costum
la veille: la víspera/the eve
l’agneau: el cordero/the lamb
les paysans: los campesinos/the peasants


Très Joyeuses Pâques à tous !!

 


 

 

Poisson d’avril

Le poisson d’avril est une plaisanterie* que l’on fait le jour du premier avril.

Pour les enfants cela consiste à mettre un poisson en papier dans le dos* d’une personne, à son insu*.
Pour les adultes cela consiste, en général, à faire une blague* et quand on voit que la personne est tombée dans le piège* on lui dit “poisson d’avril” en rigolant*.
Toute la société participe à cette tradition, les médias aussi. Que ce soient les journaux télévisés ou la presse écrite, ils annoncent des nouvelles qui ne sont pas vraies et le jour suivant font un démenti.

L’origine de cette tradition française:
Plusieurs origines sont proposées, mais la plus courante est la suivante.
On raconte qu’avant 1564, l’année ne commençait pas en janvier mais en avril, le premier avril.
Pourquoi ?
Pour l’origine du mot avril en latin: aprilis, aperire, aprire = ouvrir.
Ouvrir l’année = commencer l’année
À partir de ce jour là, raconte-t-on, chaque année au 1er avril tout le monde, grands et petits ont pris l’habitude de se faire des blagues.

Pourquoi un poisson ?
Au début du mois d’avril, en France, la pêche* est interdite*, car c’est la période de frai des poissons (la période de reproduction). Certains avaient eu comme idée de faire des farces aux pêcheurs en jetant* des harengs* dans la rivière. En faisant cela, ils devaient peut-être s’écrier: “Poisson d’avril!” et la coutume* du “poisson d’avril” est restée.

C’est seulement à partir d’août 1564 que Charles IX, Roi de France, instaure le 1er janvier comme premier jour de l’année dans tout le royaume de France avec l’Edit du Roussillon qui dit ceci en vieux* français:
“Voulons et ordonnons qu’en tous actes, registres, instruments, contracts, ordonnances,
édicts, tant patentes que missives, et toute escripture privé, l’année commence doresénavant
et soit comptée du premier jour de ce moys de janvier.
Donné à Roussillon, le neufiesme lour d’aoust, l’an de grace
mil cinq cens soixante-quatre. Et de notre règne de quatriesme.
Ainsi signé le Roy en son Conseil”

 

Très bon poisson d’avril à tous !!!
Amusez-vous bien !

 

Vocabulaire * :
une plaisanterie: a joke / una broma
le dos: the back / la espalda
à son insu:unwitting / sin que la persona se de cuenta
une blague: a joke / una broma
le piège: a trap / una trampa
en rigolant: laughing / riendose
la pêche: fisching / la pesca
interdite:forbiden / proibida
en jetant: throwing/ tirando
des harengs:herring / arenque
la rivière:the river / el rio
peut-être: perhaps / talvez
vieux: old french / viejo francés

 

 

 

 

 

Barbara
Jacques Prévert

La poésie Barbara est extraite de « Paroles », paru en 1946, écrite par Jacques Prévert. Il est né le 4 février 1900 et est mort le 11 avril 1977.
C’est un texte qui se réfère aux 165 bombardements de la ville de Brest, qui ont eu lieu entre le 19 juin 1940 et le 18 septembre 1944.

Au-delà du drame amoureux, le spectacle des ruines de Brest, transformé en paysage de cauchemar, désespère le poète.
En effet, la guerre cesse mais elle laisse des stigmates dans le cœur des hommes.

Barbara

Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Épanouie ravie ruisselante
Sous la pluie

Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t’ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même

Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N’oublie pas

Un homme sous un porche s’abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t’es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara

Et ne m’en veux pas si je te tutoie
Je dis tu à tous ceux que j’aime
Même si je ne les ai vus qu’une seule fois
Je dis tu à tous ceux qui s’aiment
Même si je ne les connais pas

Rappelle-toi Barbara
N’oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l’arsenal
Sur le bateau d’Ouessant

Oh Barbara
Quelle connerie la guerre

Qu’es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d’acier de sang

Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant

Oh Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n’est plus pareil et tout est abîmé
C’est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n’est même plus l’orage
De fer d’acier de sang

Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l’eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien.

Jacques Prévert



Par Serge Reggiani ou encore par les Frères Jacques (avec les paroles).

IL EXISTE BEAUCOUP DE VERSIONS DE CETTE POÈSIE: par YVES MONTAND entre autres.


Pour plus d’information sur la ville de Brest, en Bretagne, vous pouvez allez voir les sites suivants:

http://cristobal.chez-alice.fr/Brest/frames.htm

http://www.e-voyageur.com/magazine-voyage/week-end/brest/

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-06/deminage-a-brest-1-200-personnes-evacuees-dimanche-5880116.html

 

 

 

Chanson – Bleu Blanc Rouge

Parodie de Omar et Fred sur le Mondial de foot 2010.

 

Questions:

1. Comment doit-on se préparer pour le Mondial ?

2. Qui est le personnage principal de la chanson ?

3. Quels sont les 2 joueurs de foot cités ?

4. Quels sont les symboles de la France cités dans la chanson ?

5. De quoi se compose la tenue de foot ?

6. Nommez 3 types de passes.

 

Cliquez pour voir la vidéo.

 

Paroles de “Bleu Blanc Rouge”

Bleu !
Vous me reconnaissez ?
Non, vous êtes qui ?
Je suis qui ? C’est moi François le français.
C’est moi François le français.Achète un coq !
Mets un beret !
Et soutiens la France ![Refrain]
Bleu Blanc Rouge
Il faut gagner les français.
Bleu Blanc Rouge
C’est moi François le français.Bleu Blanc Rouge
Il faut gagner les français.
Bleu Blanc Rouge
C’est moi François le français.
Tous ensemble, on tape dans le ballon.
Pas de problème si tu t’appelles Raymond, Moussa, Karim ou André-Pierre,
De vous tous, on est tellement fiers.Oh oui j’ai faim de ballon
On enfile les shorts,
On tire les maillots,
On fonce vers le but
Allez Yoann mets-la au fond![Refrain]
Bleu Blanc Rouge
Il faut gagner les français.
Bleu Blanc Rouge
C’est moi François le français.
Bleu Blanc Rouge
Il faut gagner les français.
Bleu Blanc Rouge
C’est moi François le français.
La main sur le coeur on se lève
Oui c’est notre hymne
Faut pas siffler, non!Allez maintenant, c’est les pas qu’on apprend:Amortie de la poitrine,
Passement de jambes à droite,
Passement de jambes à gauche,
Coup du sombrero,
Roulet sur la nuque,
On revient sur la tête,Roulade de Zidane,Reprise d’ Alneklka!C’est ca !!!!BisRefrain