Tag Archives: paix

Chanson – Le café de la Paix

Objectif: Futur Simple [divider]

Chanson ici.

[divider] [tabs style=”default” title=”Complétez avec des verbes au Futur Simple”] [tab title=”Texte à compléter”]

Rendez-vous
À la brasserie
Du café de la paix.
Je t’______.
Je porte un feutre
De couleur neutre
Et mon pardessus
N’est pas brillant non plus.

Je ______ mon journal
Sur le bar devant moi.
Je ______ mon journal,
Tu me ______ .

Si t’es en retard,
Passé le quart
Je ______ un demi*
Pour noyer* mon ennui*.
Si t’es en retard,
Jusqu’au soir
Je ______ un sérieux*
Pour le noyer mieux.

Je ______* mon journal
Sur le bar devant moi.
Je ______ mon journal.
Tu me ______ ,
Lalala.

On ______
Où tu ______ .
Tu me ______ le bras*
Comme autrefois*.
On ______ voir note rue,
Notre chambre au sixième.
Tout ça n’existe plus
Mais on ______ quand meme*.

L’annonce dans le journal
Est paru il y un mois.
Si tu lis ce journal,
Tu te ______,
Lalala.

On ______ voir la Seine
Et le coeur de Paris…
Ma maison de carton
Au pont Marie…
On ______ voir ailleurs,
On ______ faire fortune…

On ______ voir ailleurs*
Parce qu’il est l’heure.
Les chaises sont sur les tables.
C’est la fin de la fable.

Je pose ce qu’il me reste
Sur le bar devant moi:
Trois clous et un bouton de veste.
Tu ne me ______ pas.

La nuit étreint le ciel,
La nuit étreint le ciel.
Allez, mon rossignol,
La vie est belle.

 

 

[/tab] [tab title=”Paroles”]

 

Rendez-vous
À la brasserie
Du café de la paix.
Je[highlight]t’attendrai[/highlight].
Je porte un feutre
De couleur neutre
Et mon pardessus
N’est pas brillant non plus.

Je[highlight]poserai[/highlight] mon journal
Sur le bar devant moi.
Je[highlight]poserai[/highlight] mon journal,
Tu me[highlight]reconnaîtras[/highlight].

Si t’es en retard,
Passé le quart
Je[highlight]prendrai[/highlight] un demi
Pour noyer mon ennui.
Si t’es en retard,
Jusqu’au soir
Je[highlight]prendrai[/highlight] un sérieux
Pour le noyer mieux.

Je[highlight]plierai[/highlight] mon journal
Sur le bar devant moi,.
Je[highlight]plierai[/highlight] mon journal.
Tu me[highlight]reconnaîtras[/highlight],
Lalala.

On[highlight]ira[/highlight]
Où tu[highlight]voudras[/highlight].
Tu me[highlight]prendras[/highlight] le bras
Comme autrefois.
On[highlight]ira[/highlight] voir note rue,
Notre chambre au sixième.
Tout ça n’existe plus
Mais on[highlight]ira[/highlight] quand même.

L’annonce dans le journal
Est paru il y un mois.
Si tu lis ce journal,
Tu te[highlight]reconnaîtras[/highlight],
Lalala.

On[highlight]ira[/highlight] voir la Seine
Et le coeur de Paris…
Ma maison de carton
Au pont Marie…
On[highlight]ira[/highlight] voir ailleurs,
On[highlight]ira[/highlight] faire fortune…

On[highlight]ira[/highlight] voir ailleurs
Parce qu’il est l’heure.
Les chaises sont sur les tables.
C’est la fin de la fable.

Je pose ce qu’il me reste
Sur le bar devant moi:
Trois clous et un bouton de veste.
Tu ne me[highlight]reconnaîtras[/highlight] pas.

La nuit étreint le ciel,
La nuit étreint le ciel.
Allez, mon rossignol,
La vie est belle.

 

[/tab] [/tabs]